Logo
La Couleur vert Qui est la couleur préférée de Django Reinhardt et qui est aussi celle de l espoir et de la persévérance
Milan Angelo Novák / Rhythm Futur

Milan Angelo Novák



Milan began performing at the age of ten, directly with legendary singer Věra Gondolánová. The collaboration came about because Papa Petr sometimes performed with the singer's brother, František. "Věra Gondolánová listened to some of the recordings of Milan and was so impressed that she invited him to her concert as a guest," recalls Petr. "Věra was an amazing person and a brilliant musician, it is always an honor to work with such a professional. I really enjoyed it," recalls the recently deceased singer, a young guitarist.

He also performed on stage with Zsolt Varady or the outstanding pianist Ondřej Krajňák and bassist Tomáš Baroš. Milan also became a soloist with Ivan Herák's Romale Camerata Chamber Orchestra, which performed at the Khamoro World Roma Festival three years ago. He has also been performing with his jazz band Milan Angelo Band for the past three years. “Just as I love classical music, I also love gypsy jazz. Neither of these styles prevail against the other, ”says Milan. Like most gypsy jazz players, his work is influenced by the characteristic style of Django Reinhardt, a Roma guitarist who, after paralyzing two fingers on his left hand, developed his own technique, thanks to which he was able to continue mastering his instruments.




Milan a commencé à se produire à l'âge de dix ans, directement avec la légendaire chanteuse Věra Gondolánová. La collaboration est née du fait que Papa Petr se produisait parfois avec le frère du chanteur, František. "Věra Gondolánová a écouté certains des enregistrements de Milan et a été tellement impressionnée qu'elle l'a invité à son concert en tant qu'invité", se souvient Petr. "Věra était une personne incroyable et une brillante musicienne, c'est toujours un honneur de travailler avec un tel professionnel. J'ai vraiment apprécié ça", se souvient le chanteur récemment décédé, un jeune guitariste.

Il s'est également produit sur scène avec Zsolt Varady ou le remarquable pianiste Ondřej Krajňák et le bassiste Tomáš Baroš. Milan est également devenu soliste avec l'Orchestre de chambre Romale Camerata d'Ivan Herák, qui s'est produit il y a trois ans au Khamoro World Roma Festival. Il se produit également avec son groupe de jazz Milan Angelo Band depuis trois ans. « Tout comme j'aime la musique classique, j'aime aussi le jazz manouche. Aucun de ces styles ne prévaut l'un contre l'autre », explique Milan. Comme la plupart des joueurs de jazz manouche, son travail est influencé par le style caractéristique de Django Reinhardt, un guitariste rom qui a développé sa propre technique après avoir paralysé deux doigts de sa main gauche, grâce auquel il a pu continuer à maîtriser ses instruments.




Le Top !!!!!!!!!!!!!!!!

Daisy Castro / Rhythm Futur

Daisy Castro





A former child prodigy, Daisy Castro began playing violin at age six. The story goes that her parents found a violin in an antique shop, they handed it to Daisy and asked, “Do you want to play this?” She took to it instantly, beginning with the Suzuki method and eventually studying classical music for six years before discovering jazz — specifically the music of gypsy jazz pioneers Django Reinhardt and his Hot Club of France partner Stephane Grappelli. “I began playing gypsy jazz when she was 12,” she recalls. “I wanted to recreate and do the kind of stuff that they did. And at first I was terrified about improvisation. Just thinking about playing things without music written down on a page was horrifying to me. So it was very challenging, but it was definitely rewarding to learn how to do it.”

With her musician parents she formed the family band Infidel Castros, recording the CD Strange Enchanted at age 11. At 13, Daisy played at her first annual Django Reinhardt Festival in France and wowed the crowds at Samois-sur-Seine. That same year she recorded her debut as a leader, 2010’s Gypsy Moth, and followed in 2013 with Deviation. Now a seasoned player at age 21, she's played at some of the legendary jazz clubs like New York’s Birdland and Washington D.C.’s Blues Alley and is excited to bring her exuberant, passionate and swinging music to the Exit Zero Jazz Festival. Her dynamic playing channels some of the early greats, while adding a modern edge to the Jazz Manouche tradition. Daisy is currently touring to promote her newest project, World On Fire, which reaches even further around the globe for its influences encompassing everything from Django compositions to salsa to traditional Turkish music.






Ancienne enfant prodige, Daisy Castro a commencé à jouer du violon à l'âge de six ans. L'histoire raconte que ses parents ont trouvé un violon dans un magasin d'antiquités, ils l'ont remis à Daisy et lui ont demandé : "Veux-tu jouer ça ?" Elle l'a adopté immédiatement, en commençant par la méthode Suzuki et finalement en étudiant la musique classique pendant six ans avant de découvrir le jazz - en particulier la musique des pionniers du jazz manouche Django Reinhardt et son partenaire du Hot Club de France Stéphane Grappelli. « J'ai commencé à jouer du jazz manouche quand elle avait 12 ans, se souvient-elle. «Je voulais recréer et faire le genre de choses qu'ils faisaient. Et au début, j'avais peur de l'improvisation. Le simple fait de penser à jouer des choses sans musique écrite sur une page était horrible pour moi. C’était donc très difficile, mais c’était vraiment gratifiant d’apprendre à le faire. »

Avec ses parents musiciens, elle a formé le groupe familial Infidel Castros, enregistrant le CD Strange Enchanted à 11 ans. À 13 ans, Daisy a joué à son premier festival annuel Django Reinhardt en France et a épaté les foules à Samois-sur-Seine. La même année, elle enregistre ses débuts en tant que leader, Gypsy Moth en 2010, et enchaîne en 2013 avec Deviation. Aujourd'hui joueuse chevronnée à 21 ans, elle a joué dans certains des clubs de jazz légendaires comme le Birdland de New York et le Blues Alley de Washington D.C. et est ravie d'apporter sa musique exubérante, passionnée et swinguante au Exit Zero Jazz Festival. Son jeu dynamique canalise certains des premiers grands, tout en ajoutant une touche moderne à la tradition du Jazz Manouche. Daisy est actuellement en tournée pour promouvoir son nouveau projet, World On Fire, qui atteint encore plus le monde pour ses influences englobant tout, des compositions Django à la salsa en passant par la musique traditionnelle turque.

 
Seite in 0.03495 Sekunden generiert


Diese Website wurde mit PHPKIT WCMS erstellt
PHPKIT ist eine eingetragene Marke der mxbyte GbR © 2002-2012